Polyarthrite

Comment soulager la polyarthrite ?

Polyarthrite…quand tu nous tiens !

Polyarthrite

Les sons du mot « polyarthrite », seraient presque une jolie mélodie, si les effets n’étaient pas si douloureux…

Cette douleur souvent insupportable, n’est pas seulement violente, mais elle touche à l’essence même de notre existence. Les polyarthrites car il en existent plusieurs, la polyarthrite rhumatoïde, la pseudo polyarthrite,… moins handicapante, auraient tendance à nous couper de tous liens sociaux, voire familiaux.

En effet, c’est le cas de le dire, les douleurs proviennent de l’inflammation de toutes les articulations. C’est comme si : imaginez, avoir les articulations en feu d’une part et qu’on vous broie les tous os d’autre part et tout cela en même temps !

Le corps alors se contraint, se déforme, jusqu’à se recroqueviller, indépendamment de notre volonté. La douleur ne devient pas mais EST. Le corps est Douleur … A ce stade de la maladie, la polyarthrite doit être prise en charge, au moins les premiers temps, et malheureusement, par l’allopathie : injections, cortisone, régime alimentaire, kiné,…. il est donc très important de détecter la polyarthrite très tôt : dès les premiers symptômes, il est indispensable « dresser » sa polyarthrite. Cette maladie s’apprivoise , il existe plusieurs façons de vivre avec et surtout de vivre mieux en réduisant, voire en éliminant les médicaments, qui sans doute diminuent les inflammations, soulagent fortement, mais en même temps peuvent créer de nouvelles lésions, ailleurs dans notre corps.

Prenons par exemple la cortisone ou tous corticoïdes sur le marché pharmaceutique : puissants anti- inflammatoires , certes, mais avec des conséquences telles que les insomnies, le gonflement des membres, du visage et la prise de poids car cette molécule agit sur le cerveau comme un vecteur de fringales ! Vous comprenez les dégâts que cela peut entrainer …

Sauf absolue nécessité, il est préférable d’être à l’écoute de son corps en amont. c’est à 100%, notre cerveau qui nous entraine vers la maladie à notre insu.Je m’explique, notre subconscient conserve toutes nos actions passées, nos souvenirs, les événements heureux et malheureux. C’est le disque dur de notre cerveau. Oui, mais voilà, le temps n’apaise rien, le subconscient ne fait aucun lien avec le temps ou la chronologie, donc un traumatisme reste présent tout le temps, de manière inconsciente et dans tous nos agissements du quotidien. Nos choix sont donc étroitement liés à nos émotions (ces anciens traumas).

Alors, le corps qui n’a de cesse de combattre  « l’intrus », produit des anticorps, le combat peut être mortel, car anti corps contre émotions égale maladie !

Les pouvoirs extraordinaires du cerveau ! Bien sûr si cela fonctionne lorsque l’on « tombe » malade, ces pouvoirs réussissent aussi à nous guérir : c’est l’auto guérison.

Pratiques et méthodes pour combattre la polyarthrite :

Pour en revenir à nos moutons, voici quelques trucs pour soulager nos maux,en général, pour les maladies inflammatoires et plus particulièrement pour la polyarthrite, notamment des activités recommandées pour continuer de vivre normalement, dans les meilleurs conditions et ne plus souffrir.

Harmonie énergétique : le fait de rééquilibre nos  chakras, participe en grande partie à notre rétablissement, notre énergie s’est affaiblie, les lésions de notre corps modifient la circulation de l’énergie. Harmoniser notre pouvoir énergétique favorise la disparition instantanée de l’intrus

Les activités sportives et la polyarthrite : pour profiter de la vie, il existe des activités pour améliorer votre état de santé, et même vous entrainer sur la voie de la guérison. la preuve en image

Les aliments :

La place des aliments dans notre assiette est primordiale, cet extrait  de comment j’ai vécu La douleur… prouve une fois de plus que les médicaments ne sont plus les seuls remèdes et les aliments lorsqu’ils sont tolérés, n’ont pas d’effets secondaires !

les aliments qui font du bien

 

patricia rossignol auteure pouvoirs-subliminaux.com

 

Si cet article vous a plu laissez moi un commentaire ou cliquez sur « j’aime » , merci de liker mon article

patricia rossignol

 

 

 

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *